Les Bijoux de Suzy

Uturoa
tel: +689 87 21 44 69
mail: lesbijouxdesuzy@yahoo.fr



Raiatea
Polynésie française


Histoire de perles

Legende de la perle noire

Selon une légende polynésienne, Oro le dieu de la paix et de la fertilité, descendit sur terre en chevauchant un arc en ciel pour offrir une perle noire en gage d’amour à une princesse de Bora Bora .

 

La naissance de la perle

L’huître qui a pour tâche de produire une perle noire s’appelle la pinctada margaritifera.

Une perle fine commence sa vie lorsqu'un corps étranger tel un parasite ou un grain de sable s'incruste par accident dans le corps mou de l'huître qui ne peut l'en sortir.

Afin de se protéger contre cet objet irritant, l'huître a une réaction défensive. Elle commence à sécréter une substance cristalline rigide et lisse autour du corps irritant. Cette substance s'appelle la nacre.

Tant que le corps irritant reste à l'intérieur de son corps, l'huître continue à sécréter la nacre en couches superposées. Au bout de quelques années, le corps irritant est totalement enrobé de ces couches critallines soyeuses. C'est ainsi que naît la perle.

 

La greffe

La greffe est une opération permettant l'insertion d'un nucléus et d'un greffon dans la poche d'une nacre. Un nucléus est une bille faite à partir de la coquille de coquillages d'eau douce. Le greffon est issu du manteau d'une nacre. C'est un petit morceau de chair choisi pour sa couleur. Avant de greffer, il faut connaître l'état général des nacres et avoir de bons instruments. L'habileté du greffeur est essentielle pour la réussite de la greffe.

Après la greffe, l'huître est remise dans l'eau. Il n'y a plus qu'à attendre et à laisser à la nature et à l'huître accomplir le miracle

 

La formation de la perle

Les huîtres greffées sont ensuite suspendues en pleine eau, dans le lagon dans des paniers pour les protéger des poissons prédateurs.

Elles y séjourneront 2 à 3 ans, durée nécessaire pour la formation de la perle.

Le taux de réussite oscille entre 25% et 40%.

 

Classification des perles

Les perles sont classées selon divers critères :  

• La taille de 8 mm à 14 mm

• La couleur : du noir absolu au gris le plus pâle 

Il existe une infinité de teintes : bleue, verte, rosée, bronze, aubergine…

• La forme : ronde, ovale, cerclée, en poire, baroque, keshis

• L’orient: c'est le jeu de lumière dans l’épaisseur de la nacre

• Le lustre: c'est la brillance de la perle qui définit l’éclat de la surface

• La pureté: c’est la qualité de l’état de surface (aspérité, trou, taches, rugosité…)  

 

Qualité A : Les perles ont de très légères imperfections. Elles sont entièrement lisses ou juste pourvues d'une ou deux ondulations minuscules. Si ces perles ont aussi un très bon lustre, elles sont également très rares. Cette extrême rareté en font des perles très chères.

 

Qualité B : Les perles ont de légères imperfections. Ces imperfections sont concentrées sur moins de 33% de leur surface.

 

Qualité C : Les perles sont dotées d'imperfections modérées. Les imperfections sont concentrées sur moins de 66% de leur surface.

 

Qualité D : Les perles ont des imperfections assez importantes. Dans ce cas, on distingue soit des imperfections plutôt légères mais concentrées sur plus de 66% de leur surface, soit des imperfections plus profondes et concentrées sur une surface avoisinant les 50%.

 

La taille des perles est exprimée en millimètre. Les perles de Tahiti mesurent généralement entre 8mm et 14mm. Quelques perles atteignent 16mm et très exceptionnellement 18mm